Côte d’Ivoire : Réseau des communicateurs de la diaspora Burkinabè, y a...

Côte d’Ivoire : Réseau des communicateurs de la diaspora Burkinabè, y a problème

33
0
PARTAGER
M. Kassoum Tondé

Mis en place en 2014, le Réseau des Communicateurs de la Diaspora Burkinabè en Côte d’Ivoire (RECOMBD-CI) continue de naviguer à vue du fait de lourdeurs et pesanteurs qui  l’ont détourné de son objet. A savoir, entre autres, fédérer les journalistes, communicateurs et professionnels de la communication de la Diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire au sein d’une même structure ;  promouvoir entre ses adhérents les valeurs de partage, d’entraide et de solidarité ; défendre les intérêts de ses membres ;  protéger et promouvoir l’image de marque du Burkina Faso ainsi que les intérêts de la Diaspora.

En effet, au moment de sa création, les adhérents avaient choisi M. Kassoum Tondé dit Makata, nous dit-on, pour présider le Réseau en vue de l’organisation d’une Assemblée Générale élective dans un délai de deux (2) ans. Mais depuis lors plus rien. M. Tondé, aux dires de ses camarades, serait plus préoccupé par la gestion de la communication du Secrétaire Général du MPP-Côte d’Ivoire plutôt que de jeter les bases réelles de l’essor du Réseau. Conséquence, certains membres du bureau ont décidé de prendre leurs responsabilités. Aussi souhaitent-ils organiser une Assemblée générale aux fins d’élire les instances dirigeantes du RECOMBD-CI.

Sur cette perspective, curieusement, le président Makata semble freiner des quatre fers. A la vérité, il semble faire du dilatoire. Or, il ne peut  faire fi de cette disposition réglementaire s’il ambitionne de continuer à diriger la structure. Et c’est à ce niveau qu’il semble y  avoir problème puisque la litanie des griefs à son encontre a la longueur d’un fleuve. C’est pourquoi, des membres du RECOMBD-CI ont décidé d’organiser une AG élective qu’ils projettent pour le 26 août prochain. Ce, afin de redonner vie au réseau qui continue de chercher ses marques trois (3) ans après sa création.

Tassigny Auriol

 

 

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE