Les ministres Ramata Ly-Bakayoko de la Femme, de la famille et de l’enfant, Eugène Aka  Aouélé, de la Santé et de l’hygiène publique et Mariatou Koné de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté ont apporté la compassion du gouvernement Ivoirien à la petite B.C Justine internée, le lundi 10 septembre 2018, à l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville. Elle aurait été victime d’abus sexuels.

La fillette de 8 ans, élève en classe de Cours moyen première  année (CM1) est entièrement prise en charge par la présidente fondatrice de Children of Africa, Dominique Ouattara, première Dame de Côte d’Ivoire. Dès que la victime est arrivée à l’hôpital Mère-Enfant, a été immédiatement prise en charge par les spécialistes de chirurgie pédiatrique de gynécologie, a indiqué la ministre Ramata Ly-Bakayoko. Elle a par ailleurs annoncé que la fillette bénéficiera d’une prise en charge médicale totale, avant de révéler  que l’état de santé de la petite connaît une «nette amélioration».

Concernant le présumé auteur du viol, Yao Fulgence Boukan, âgé de 45 ans, marié et père de 4 enfants, qui a été mis aux arrêts depuis le 6 septembre dernier,  Mme Ly-Bakayoko a rassuré qu’il répondra de ses actes devant la justice, si les faits sont avérés.

 

Yannick Kobo

 

 

Articles connexes

Leave a comment