Un affrontement à l’arme lourde, entre un groupe de militaires de certaines casernes de Bouaké et les éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) de la même ville, avait semé le chaos au sein de la population, dans la nuit du mardi 9 janvier 2018. Suite à cet accrochage, le général de corps d’armée Touré Sékou, a indiqué, à travers un communiqué fait ce mercredi 10 janvier, que des enquêtes sont en cours et permettront de mieux situer les responsabilités dans cette affaire.

«Le procureur de la ville de Bouaké et la gendarmerie nationale, ont procédé au constat d’usage en vue d’approfondir les enquêtes en cours, afin de mieux situer les responsabilités», rapporte le communiqué du général Touré Sékou, relatif aux évènements survenus dans la nuit de mardi à Bouaké.

Notons que le Camp du CCDO de Bouaké, situé dans un sous quartier dénommé Sokoura, a été la cible d’une attaque perpétrée par des militaires des casernes logées dans la deuxième importante ville de Côte d’Ivoire, après Abidjan.

Un bilan officiel de ce ‘’combat’’ entre militaires et éléments du CCDO, a fait, selon le général de corps d’armée, un blessé léger, trois véhicules endommagés, dont deux incendiés et les locaux du CCDO Sokoura mis à feu.

Par ailleurs, le général Touré Sékou a souligné que la sécurité a été renforcée à Bouaké après l’attaque, certainement pour éviter que le pire ne se produise.

Georges Kouamé

 

Articles connexes

Leave a comment