• Plusieurs réseaux déjà démantelés

Informateur.info- Tolérance zéro. C’est l’objectif que vise le Centre de Gestion Intégrée (CGI) et son opérateur technique Quipux Afrique dans la lutte contre les faussaires sur les titres transports. Interpellé par ce phénomène récurrent, le CGI a décidé de prendre le taureau par les cornes à travers la mise en place d’un dispositif pour traquer les faussaires.

Après avoir réussi le pari de la reforme du permis de conduire, de l’extension de son réseau sur l’ensemble du territoire national et de la célérité dans le traitement des demandes en matière des documents administratifs liés au transport, le Centre de gestion intégré veut se donner les moyens d’éradiquer toute forme de fraude ; laquelle ne constitue pas moins une gangrène pour l’économie ivoirienne.

Selon la direction du CGI, plusieurs réseaux de faussaires ont été mis hors d’état de nuire dans le district d’Abidjan, dans les localités de Sinfra, de Soubré, de Gagnoa, de Guiglo et de Bouaké. Ces derniers auraient mené plusieurs tentatives d’accès dans la base de données du CGI avec des documents falsifiés. «Ils on été démasqué grâce à un audit du système de production sécurisée des titres de transports, mis en place par Quipux Afrique, l’opérateur technique du Centre de Gestion Intégrée. Un système qui permet de déceler le faux et de tracer les différentes opérations pour remonter à la personne qui a introduit le dossier », révèle la direction du Centre, qui précise que la vigilance est désormais de mise.

Faut-il le rappeler, le ministre des transports, M. Gaoussou Touré avait récemment indiqué que les priorités du Centre de gestion intégré en 2016 devraient être, entre autres, le renforcement de la lutte contre la fraude et la consolidation de la collaboration avec les forces de l’ordre dans le cadre du contrôle des documents de transports sur les routes. Des instructions que le DG Ibrahima Koné et son équipe entendent pleinement remplir, dans le cadre de leur mission.

Hugues Amari, Informateur.info

 

Articles connexes

Leave a comment