800 personnes condamnées ou poursuivies à l’occasion d’actes commis lors de la crise post-électorale dont Simone Gbagbo ont été amnistiées par le président ivoirien, Alassane Ouattara.

L’annonce de cette décision hautement importante a été faite par le numéro 1 ivoirien dans son adresse à la Nation ce lundi 6 août 2018, veille de la fête nationale. Condamnée à 20 ans de prison il y a 3 ans, l’épouse de Laurent Gbagbo sera remise en liberté.

Autres figures bénéficiant de cette mesure, Lida Kouassi, Assoa Adou et Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul. Le proche de Guillaume Soro avait été arrêté suite à l’affaire de la cache d’armes découverte à Bouaké.

Avec cette décision, c’est un véritable coup d’accélérateur que le numéro  ivoirien pourrait donner au processus de réconciliation nationale. Cela pourrait également être un fait non négligeable sur le terrain politique avec la prochaine présidentielle prévue pour se tenir dans deux ans.

Abraham KOUASSI

Articles connexes

Leave a comment