Informateur.info-L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire a décoré dans l’Ordre du Mérite, le 11 février dernier, deux personnalités dont un délégué au Conseil supérieur des Burkinabè de l’Étranger (CSBE). Cet évènement nous donne l’occasion de mettre sur la table la question de la légitimité et de la légalité des délégués au CSBE en Côte d’Ivoire dont le mandat a expiré depuis 2015. D’une durée de trois (3) ans,  le mandat des délégués a, en effet,  échu en  2015 et,  depuis lors, c’est «silence radio». Alors que, selon nos renseignements, les autres pays auraient renouvelé leurs délégués. Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette situation en Côte d’Ivoire?

En tout état de cause, quelle qu’en soit la raison, il urge qu’un terme soit mis à l’illégalité  du CSBE en Côte d’Ivoire. Ce qui passe, on l’aura compris, par l’organisation d’une élection ouverte, juste, transparente et équitable pour que ce Conseil qui n’a qu’un rôle  consultatif  puisse continuer de jouer sa partition dans la prise en compte des desiderata des Burkinabè de l’Étranger.

Jean François Fall

Articles connexes

Collaboratively target effective e-commerce

Posté par - Mai 5, 2016 0
Seamlessly benchmark tactical methodologies whereas turnkey bandwidth. Authoritatively disseminate client-centric value rather than holistic resources. Energistically optimize world-class markets before…

Leave a comment