Informateur.info-La célébration de la fête nationale de notre pays en différé est pour moi l’occasion d’adresser à tous nos compatriotes vivant en Côte d’Ivoire, ainsi qu’à nos tuteurs, mes chaleureux vœux de santé et de bonheur et de sérénité. J’adresse les mêmes vœux aux autorités ivoiriennes, notamment à son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, le président de la république dont le leadership a hissé le pays au rang de première croissance économique du continent en 2016, avec 8,5%, selon la banque mondiale. L’adoption de la nouvelle constitution qui marque le passage à la troisième, les élections législatives incontestées sont autant d’occasions pour moi de féliciter les autorités ivoiriennes ainsi que le peuple de Côte d’Ivoire pour les efforts de construction d’une nation forte.

La Côte d’Ivoire, pays avec lequel, le Burkina Faso entretient des relations historiques et singulières, car faut-il le rappeler, il  fut un temps de l’Histoire, la frontière nord de la Côte d’Ivoire se situait très loin après Ouagadougou, précisément à Tenkodogo dans le Centre Est actuel du Burkina Faso. Ces relations se sont formalisées et renforcées depuis les indépendances.

La volonté de des pays de construire des relations fortes et stables permet de gérer, avec succès, les difficultés qui apparaissent nécessairement dans des relations d’amitié, de fraternité et de coopération aussi entremêlées que celles qui nous lient. Les amitiés fortes et durables ne sont pas celles où il n y a pas de problèmes mais plutôt celles qui permettent de résoudre, avec succès et dans la sérénité, les problèmes compliqués.

Le cinquième sommet du Traité d’Amitié et de Coopération, tenu en juillet en 2016 à Yamoussoukro, s’inscrit dans cette idée et participe donc à la consolidation de nos relations à la fois politique, diplomatique, culturelle…. Comme l’illustre le statut de pays d’invité d’honneur de la Côte d’Ivoire au 25 e FESPACO qui se tiendra à Ouagadougou du 25 février au 4 mars 2016.

Dans son adresse à la Nation le 10 Décembre 2016, Son Excellence monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, après avoir rappelé le thème « Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social » a invité chacun de nous au respect de la loi et des opinions plurielles afin de construire une nation démocratique.

Notre pays est confronté à d’énormes défis sur les plans sécuritaires mais aussi économiques qui nous invitent à redoubler. La réussite de la conférence des bailleurs pour le financement du PNDES (2016 – 2020) qui s’est tenue à Paris en Décembre 2016 traduit la confiance de nos partenaires à la capacité de notre pays à promouvoir le développement au profit de l’ensemble des Burkinabè. Chaque Burkinabè doit se sentir interpellé, d’abord en portant les valeurs qui font la dignité de notre pays ensuite en apportant sa contribution effective aussi modeste soit-elle.

Cette adresse nous interpelle, nous la diaspora burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, car non seulement nous l’une des plus veille diaspora des burkinabè vivant à l’extérieur mais aussi et surtout la plus nombreuse.

Certes, les Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire contribue depuis toujours au développement socioéconomique du Burkina Faso. Cette contribution va non seulement continuer et surtout se renforcer.

Pour y parvenir, nous devons affronter ici un certain nombre de défis dont le principal, le plus important et le plus reste le défis de l’organisation : ce n’est pas tant le nombre de chef ou d’associations que l’on rencontre au sein de notre communauté qui pose problème, ce qui pose problème c’est que n’avons encore trouvé les moyens de coordonner les activités de l’ensemble des associations qui pourtant toutes, défendent les intérêts des burkinabè en Côte d’Ivoire.

Je voudrais donc que nous consacrons cette année 2017 aux efforts nécessaires pour coordonner les actions des uns et des autres. Cela est difficile mais pas impossible pour peu que chacun mette un peu d’eau dans son bandji. Une telle coordination nous permettra de focaliser nos efforts sur l’essentiel : à savoir renforcer nos situations économiques personnelles et ensuite pour contribuer significativement à l’œuvre de construction nationale comme nous y a invité le président du Faso dans son discours du 10 décembre à Kaya.

Notre contribution ne se limite pas seulement au plan économique mais également sur le plan politique. Le président du Faso a pris l’engagement de rendre effective la participation des Burkinabè de l’extérieur aux élections présidentielles de 2020. Au niveau de l’ambassade et de différents consulats, nous nous attelons déjà à rassembler les informations nécessaires en entendant les missions de la CENI qui sont prévues pour cette année.

Il appartient à chacun de vous également de prendre ses dispositions pour se faire enrôler car la possession de la carte consulaire est la condition pour être sur la liste électorale d’ici.

Enfin quand viendra le moment, il appartiendra à chacun de choisir qui il veut mais en respectant aussi le droit de chacun de choisir qui il veut. Comme je l’ai déjà dit ce n’est pas la politique qui nous divise mais c’est la manière de faire la politique qui peut nous diviser.

Pour terminer mes propos, je voudrais saluer, en votre nom à tous et à toutes, le formidable parcours des Etalons, notre équipe nationale à la CAN, qui a déjoué les pronostics, en évitant de tomber dans les sauces, pour se hisser sur le Podium continental. C’est une victoire qui montre que ce qui compte ce n’est pas seulement les moyens mais l’engagement et l’organisation. C’est une belle leçon de patriotisme dont chacun de nous devra s’inspirer. Les prochaines échéances, c’est la coupe du monde. Etalon, on vous fait confiance.

Mesdames, messieurs, mesdemoiselles, chères compatriotes

Vivent les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso

Articles connexes

Interactively engage maintainable process

Posté par - Mai 7, 2016 3
Compellingly integrate B2C imperatives after revolutionary niches. Phosfluorescently strategize technically sound paradigms through cross-media deliverables. Holisticly embrace team driven testing…

Leave a comment