Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza ne sera pas candidat à sa succession à la présidentielle de 2020 dans son pays. Il a annoncé cette décision ce jeudi 7 juin 2018, alors qu’il venait de promulguer ce même jour, la nouvelle constitution.

Le président burundais a surpris plus d’un observateur de l’évolution de la situation politique qui n’a cessé de se dégradée, depuis les dernières élections présidentielles au Burundi, accentuée par le projet du président Nkurunziza de modifier la constitution.

Et Pourtant, la nouvelle Constitution, qui a été adoptée par référendum le 17 mai dernier, lui offrait la possibilité de briguer deux nouveaux mandats de sept ans chacun. C’est-à-dire de rester au pouvoir jusqu’en 2034. L’ancien maquisard semble, finalement, avoir décidé d’écouter la voix de la raison. Tant mieux ! Espérons qu’il tienne parole.

Yannick Kobo
jacobblague@yahoo.fr

 

Articles connexes

Leave a comment