Informateur.info- Réunir une fois par an, à l’occasion du week-end de la pentecôte, tous les Burkinabè et les amis du Burkina Faso sans distinction pour une communion fraternelle. C’est le sens de la journée du Burkina, en Allemand « Burkina-Tag » dont la troisième édition a eu lieu le 03 juin dernier à Nuremberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Selon le président du comité d’organisation de cette journée, M. Sawadogo Gustave, c’est une occasion de magnifier l’amitié et la coopération entre le Burkina Faso et l’Allemagne. La 3ème édition a permis à plusieurs structures exerçant aussi bien au Burkina Faso qu’en Allemagne tels l’Association Managrénooma pour la protection des orphelins (AMPO) de l’Allemande Katrin Rohde et BUSPAD, une association regroupant les étudiants et anciens étudiants burkinabè en Allemagne et œuvrant depuis 2005 dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la cohésion sociale, de l’environnement de présenter leurs projets de développement.

Nuremberg, Les participants étaient tous heureux
Nuremberg, Les participants étaient tous heureux

Au delà du social, la journée du Burkina n’en demeure pas moins une opportunité  de promotion de l’artisanat, de la gastronomie, et de la culture du pays des Hommes Intègres. La coopération entre le Burkina et l’Allemagne n’était pas en reste.  Sur ce chapitre l’on retiendra la requête de M. Kini Isidore, fondateur et président-directeur  de l’Université-Aube Nouvelle au Burkina Faso. Ce dernier  a souhaité obtenir un partenariat afin de renforcer la filière informatique de son université et surtout d’ouvrir une filière en construction automobiles.  Pour l’ancien ambassadeur de l’Allemagne au Burkina Faso, Dr. Hochschild Ulrich, une coopération avec le privé allemand pourrait permettre à Kini Isidore d’atteindre son objectif.

o2

Par ailleurs, le Réseau de Concertation des Associations Burkinabè en Allemagne (Recaba), représenté à cette journée par sa secrétaire permanente, Mme Aminata Rashow Ouédraogo  a exprimé le vœu de voir toute la communauté burkinabè s’impliquer dans cette manifestation annuelle. Un souhait que partage M. Hébié Souleymane, premier conseiller de l’ambassade du Burkina Faso en Allemagne. Représentant l’Ambassadeur à cette célébration du Burkina, celui-ci a estimé que les prochaines éditions connaîtront plus de succès si les organisateurs revoyaient le cadre et le contenu. «Je vous invite donc à initier et à approfondir la réflexion au niveau de vos associations respectives et avec vos délégués du Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur –CSBE- afin de dégager, par consensus, les modalités pratiques d’organisation des prochaines éditions du Burkina-Tag en Allemagne», a-t-il suggéré. Notons que la 3ème édition de la journée du Burkina a enregistré entre autres, la présence à Nuremberg du Dr. Ouédraogo Idrissa, écrivain venu de Dakar et le pasteur Bazié Étienne venu de Ouagadougou et représentant l’association allemand-burkinabè d’aide au développement. Commencée autour de 16 heures, la manifestation a pris fin autour de 23heures. Rendez-vous donc en 2018 pour la 4e édition.

Par Ramata Soré

(Allemagne)

 

Articles connexes

Leave a comment