@ Informateur.info- La situation sécuritaire au Burkina Faso devient de plus en plus préoccupante et suscite de nombreuses réactions, parfois sous forme de contribution à la lutte contre le terrorisme.
La dernière réaction en date est celle de l’ex-ministre de la promotion de la femme et du genre sous le régime Compaoré, Nestorine Sangaré. « Quand je pense à tous les soldats tués au quotidien sur cette terre libre du Faso, j’ai vraiment l’âme en peine. C’est qui le prochain qui tombera pour la patrie? A quand la fin de cette hécatombe révoltante et honteuse? », a réagi, ce samedi 06 octobre, l’ex-ministre sur sa page facebook. Avant de pointer du doigt ce qu’elle croit être la cause de la descente aux enfers du Burkina Faso. »Je crois fermement que le manque d’amour à tous les niveaux est la source de nos malheurs », a t-elle écrit.
Dans son post, Nestorine Sangaré n’a pas fait que posé un diagnostic de la situation sécuritaire déléterre au pays des Hommes Intègres. Elle a aussi rendu un vibrant hommage aux soldats Burkinabè tombés dans la fleur de l’âge en invoquant la complainte du chansonnier Québecois Raymond Lévesque.
« Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous, nous serons morts, mon frère
Quand les hommes vivront d’amour
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours ». Extrait.
Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment