L’opposition politique burkinabè, se félicite du dénouement de la crise du système éducatif, après la signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement et la Coordination nationale des syndicats de l’éducation, survenue le dimanche 28 janvier 2018.
«L’Opposition politique se réjouit du fait que cette crise qui a duré quatre mois ait enfin trouvé solution et ce, dans le dialogue, comme elle l’avait souhaité. Elle félicite l’effort de médiation des autorités coutumières et religieuses, et l’initiative de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur», mentionne un communiqué du chef de file de l’opposition burkinabè, Zépiérin Diabré, par ailleurs le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).
Dans le même communiqué, l’opposition politique du Burkina-Faso, a tenu salué le sens de patriotisme des syndicats de l’éducation; et elle a noté avec satisfaction que, le gouvernement en place s’est montré ouvert au dialogue et à la concertation. Par ailleurs elle «exhorte les différents acteurs au respect du protocole d’accord, afin d’éviter d’éventuels autres blocages», précise ledit communiqué.

Georges Kouamé

Articles connexes

Leave a comment