Le gouvernement du Faso va procéder bientôt au retrait des enfants et des femmes en situation de précarité de la  rue, a annoncé Remis Fulgance Dandjinou, ministre burkinabè de la communication, à l’issue d’un Conseil des ministres, tenu jeudi 24 mai 2018, à Ouagadougou.

D’après les propos du porte-parole du gouvernement du Burkina, «l’opération, qui débutera par la ville de Ouagadougou, sera précédée d’une période de sensibilisation sur la nécessité de protéger les enfants et les femmes. Les groupes retirés de la rue seront accueillis sur des sites provisoires tels que le centre d’accueil d’urgence des enfants en difficulté de Ouagadougou pour les enfants et les auberges de solidarité pour les femmes», a affirmé Remis Fulgance Dandjinou. Indiquant par ailleurs qu’une stratégie de réinsertion familiale et sociale sera développée après le retrait de ces groupes cibles.
Selon un bilan du  ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, le phénomène des enfants et des jeunes en situation de rue au Burkina Faso, a atteint un niveau très préoccupant.  Des enquêtes menées dans ce sens, par les services compétents, relatent que, la première occupation des enfants dans la rue est la mendicité. Avec 4 226 cas recensés, soit 46,6 % de la population cible. En outre, les statistiques révèlent que 10% de l’effectif total soit 897 enfants (âgés de 0 à 5 ans), sont généralement utilisés par des mères pour mener la mendicité.

 

Georges Kouamé

Articles connexes

Leave a comment