Du 06 au 07 avril 2017, le collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire(CAMJBCI), s’est retrouvé à Ouagadougou au Burkina Faso, pour prendre part, de façon active au forum national  sur la Migration et le Développement. Ce forum qui a eu pour thème central : «Développement économique et social au Burkina Faso : Quelles contributions de la Diaspora ? », a été co-organisé par la coopération suisse en collaboration avec l’Etat burkinabè. Suite au programme du forum qui a connu son apothéose, le vendredi 07 avril dernier, la délégation du CAMJBCI conduite par son président Moussa Zallé, a décidé de mettre à profit son séjour au Pays des Hommes Intègres  pour rencontrer les autorités du Burkina Faso, pour leur faire part de leurs préoccupations dont le point culminant se trouve être le vote des burkinabè de l’extérieur au cours des échéances électorales de 2020. C’est pour  cet acte majeur d’intérêt national et de portée historique dans toute sa dimension démocratique, que le CAMJBCI a senti le besoin de solliciter des audiences afin de défendre la cause commune de la diaspora. Ainsi donc, à travers ces différentes audiences sur lesquelles nous y reviendrons, ils espèrent obtenir l’adhésion et la contribution sans condition, et sans faille des autorités burkinabè, que ce soit au niveau de  la classe politique, des organisations de la société civile, que des guides religieux, et les chefs coutumiers. Car la réconciliation nationale et la paix durable au Burkina Faso en dépendent.

Yannick Kobo

 

Articles connexes

Leave a comment