Une nouvelle ère s’ouvre entre Pékin et Ouagadougou. En effet, la République populaire de Chine a procédé à l’inauguration de son ambassade ce jeudi 12 juillet à Ouagadougou. Et ce, un peu plus d’un mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

S’il est vrai que la République populaire de Chine a pris à son compte de nombreux projets entamés par Taïwan, après la rupture des relations avec ce pays par le Burkina Faso, il n’en demeure pas moins vrai, que les autorités burkinabè attendent encore beaucoup de cette coopération. Comme exprimé clairement par le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thieba  en ces termes : «Dynamiser le secteur porteur pour l’économie nationale en brisant au préalable toutes les contraintes majeures au développement de notre économie nationale, qui se retrouve au niveau des insuffisances dans le domaine de l’énergie, des infrastructures et des technologies de l’information et de la communication. C’est dire donc que de nombreux chantiers sont en cours de réalisation, et je me réjouis des énormes opportunités qui s’ouvrent à notre pays» a indiqué le chef du gouvernement burkinabè.

Quant au  vice-Premier ministre chinois, il a promis l’engagement de son pays à accompagner le Burkina Faso et à offrir plus d’opportunités pour le développement.

Pour rappel, c’est fin mai dernier que le président Roch Marc Christian Kaboré a annoncé la fin des relations diplomatiques avec Taïwan.

Yannick Kobo

 

 

Articles connexes

Leave a comment