Le Musée national de  Rio de Janeiro, joyau culturel du pays, a été ravagé par un incendie dans la nuit du dimanche 2 septembre 2018. Des collections et des archives de grande valeur ont été réduites en cendres. «C’est tout un pan de l’histoire du Brésil qui part en fumée», a réagi ce lundi 3 septembre 2018, Gaspard Estrada, directeur exécutif de l’Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes. Si aucune perte en vie humaine n’a été signalée, l’origine  de l’incendie reste encore inconnue.

Fondé en 1818, ce musée a été la résidence des empereurs du Brésil. Il disposait de collections inestimables dont la perte sera irréparable pour le Brésil et l’Amérique latine de manière plus large, à en croire Gaspard Estrada. Il y a plus de 20 millions de pièces dans ses collections. Il y avait des collections d’art, des pièces de l’Antiquité égyptienne, des collections archéologiques, des dinosaures retrouvés au Brésil. La partie botanique était aussi très réputée. C’est tout un pan de l’histoire du Brésil qui part en fumée. Et de déplorer que c’est le manque de moyens des pompiers et du musée  qui a provoqué cette perte.

 

Yannick Kobo

 

 

Articles connexes

Leave a comment