@Informateur.info- Après les premières journées paysannes 2018 qui se sont tenues du 15 au 10 avril dernier sur les thèmes «changement climatiques, travail des enfants et le genre», les deuxièmes journées se sont déroulées du lundi 30 juillet au lundi 06 août dernier dans le département d’Agboville. L’initiative de la société coopérative ivoirienne de négoce des produits agricoles (Scinpa) a profité, pour cette seconde étape, à une série de villages au nombre desquels ceux de Ano, de Loviguié, Sechi, Oreskrobou, de Ottopé 1 et 2. Durant la semaine qu’ont duré ces journées dites paysannes, les planteurs de ces localités ont eu droit à des séances de formation publique sur les bonnes pratiques cacaoyères. C’est la sous-préfecture d’Anaguié qui a servi de cadre, lundi dernier, à la clôture de ses journées. Ce, en présence du Pca de la Scinpa et du Chef du village M. Gbadji Athanase.

Au cours de cette cérémonie, M. Yéo N’Koundoh, agent Adr-Anader à Rubino, a entretenu les planteurs sortis nombreux, sur la qualité du cacao. De la récolte au séchage en passant par la fermentation, le brassage et l’entreposage, les planteurs on été instruits sur les bonnes pratiques. «La fermentation doit se faire sur six jours. Lors du transport du cacao vers le port les sacs doivent être couvert de bâches pour éviter la poussière et les déchets », a conseillé M. Yéo.

A la suite de ce dernier, le Pca de la Scinpa M. Sawadogo Moussa a exhorté les paysans à mettre en pratique les conseils des agents de l’Anader. Il s’est aussi appesanti sur la sécurisation des revenus de la vente des produits des planteurs. «Nous allons faire en sorte que désormais, votre argent soit payé par le biais des comptes des téléphonies mobiles pour éviter les braquages pendant la période de traite», a promis Sawadogo Moussa ; qui a, par ailleurs, annoncé la création d’une mutuelle d’entre aide au profit des planteurs qui voudraient bien y adhérer. Réagissant aux doléances qui avaient été adressées à sa structure lors des premières journées paysannes en mars dernier, le Pca de la Scinpa a fait des dons d’une valeur de près d’une centaine de millions FCFA. Il s’agit entre autres, de la réfection du dispensaire d’Oreskro, de la construction des logements des maîtres à Lapou, de la construction de trois classes d’école à Anaguié et de la construction d’une mosquée à Ano. Un geste salué par le chef d’Anaguié, M. Gbadji Athanase qui a déclaré que : «Celui qui vous aide à vous développer est votre bienfaiteur, votre parent».

 

Dalima Dahoué

Envoyé spécial

Articles connexes

Leave a comment