@Informateur.info- Alors que tout indique qu’il va rendre sa démission, ce vendredi 8 février 2019, sous la pression de l’exécutif ivoirien, Guillaume Soro a émis à une heure de la session extraordinaire qui doit s’ouvrir à 11 heures, un vœu pour la Côte d’Ivoire. «N’arrive à l’homme que ce que Dieu permet. Que la paix règne sur la CI», a-t-il écrit sur sa page facebook.

Aussi laconique que paraît ce message, il renferme un sens profond qui ne trahit pas les dispositions d’esprit de celui qui l’émet. Guillaume Soro l’a toujours dit et répété, il n’est pas né avec la fonction qu’on lui presse de toute part de quitter. Il a surtout  résisté jusqu’à ce vendredi 8 février, sans doute au nom du principe de la séparation des pouvoirs consacré par la constitution, les chantages de l’exécutif. Des faits qui démontrent à l’envi le visage hideux de la démocratie ivoirienne : les beaux principes énoncés ne sont jamais appliqués dans les faits. Tirant donc la conséquence d’une telle démocratie, Guillaume Soro ne peut que souhaiter : «Que la paix règne sur la Côte d’Ivoire». Parce que justement de paix la Côte d’Ivoire en a besoin.

 

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment