72 heures de deuil national. Telle est la décision prise par décret, ce lundi 14 août, par le président Burkinabè en hommage aux victimes de l’attaque terroriste survenue dans la nuit de dimanche.

Roch Marc Christian Kaboré, faut-il le rappeler, avait dans une déclaration à la nation présenté ses condoléances aux familles des victimes. Le président Burkinabè a, par, ailleurs, condamné avec «fermeté cet acte ignoble et barbare qui fait la honte de la civilisation universelle»

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment