Plus de 200 personnes ont été mises aux arrêts en Arabie saoudite, dans le cadre de la  purge anti-corruption, a annoncé le royaume ce jeudi 9 octobre.

débutées la semaine dernière, les actions de la commission anti-corruption confiée au prince héritier Mohammed ben salmane, ont permis de convoquer à ce jour 208 personnes pour interrogatoire.

Selon le procureur général du royaume, l’ampleur potentielle des actes de corruption est très grande. Il a indiqué que l’enquête menée en 3 ans révèle que les sommes concernées par ces malversations atteignent les 100 milliards de dollars soit 5.000 milliards FCFA.

Par ailleurs, le procureur général a fait savoir que les comptes bancaires des suspects ont été gelés par les autorités saoudiennes, et que tout actif qui serait lié à des affaires de corruption serait saisi au profit de l’Etat.

Il faut noter que des dizaines de princes, de ministres, d’hommes d’affaires ont été interpellés dans cette purge anti-corruption.

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment