@Informateur.info- Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné ce lundi 18 mars 2019 par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux ans de prison avec sursis pour «atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans», en l’occurrence l’une de ses ex-danseuses.
Le ministère public avait requis à l’audience, qui s’était tenue à huis clos le 11 février, 7 ans de prison à l’encontre de la star de la rumba. Le chanteur est poursuivi pour «atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité» et pour «séquestration» sur quatre danseuses. Des faits qui auraient été commis en région parisienne entre 2002 et 2006. Il devait également comparaître pour avoir facilité l’entrée et le séjour irrégulier en France des plaignantes, et pour les avoir fait travailler illégalement en les sous-payant, voire en les privant de rémunération.

Yannick KOBO

Articles connexes

Leave a comment