@Informateur.info- 48 heures après l’arrestation de Safiatou Lopez, le parquet du procureur du Faso s’est fendu d’un communiqué, ce vendredi 31 août, dans lequel il lève un coin du voile sur cette arrestation. «Dame Safiatou Fofié ZONGO épouse LOPEZ, a été interpelée par la Gendarmerie Nationale, après compte rendu fait au Procureur du Faso d’éléments qui faisaient état de son implication possible dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA) », révèle le communiqué qui précise que son interpellation s’est déroulée en présence de son avocat et s’est dans le strict respect de ses droits et des règles gouvernant la matière dans le code de procédure pénale en vigueur.

Toujours selon le communiqué signé du 1er substitut, M. Yoda Harouna, «les premières auditions ont permis d’autoriser une perquisition de son domicile, laquelle s’est faite en sa présence constante. A ce jour, outre Madame Safiatou LOPEZ, deux (02) autres personnes sont en garde à vue pour les besoins de l’enquête».

Le parquet du procureur a indiqué dans le communiqué qu’il suit de près l’enquête en cours et qu’il assurera à toutes les personnes interpellées un respect strict de leurs droits.

Notons que hier vendredi 30 août 2018, un collectif de la société civile est monté au créneau pour dénoncer une «arrestation arbitraire». Le Collectif a, par ailleurs, exigé la libération de Safiatou Lopez dans un délai qui n’excède pas la garde à vue.

 

Dalima Dahoué

 

 

Articles connexes

Leave a comment