Le président américain, Donald Trump a adressé une correspondance qui sonne comme des excuses, ce vendredi 26 janvier 2018, aux chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Addis-Abeba en Ethiopie, pour le 30è sommet de l’union africaine (UA).
Dans son message de « rattrapage », le président Trump écrit d’emblée ceci : «Les Etats-Unis, respectent profondément les partenariats et valeurs que nous partageons avec l’Union Africaine, les Etats membres et les citoyens du continent. Je veux souligner que les États-Unis respectent infiniment les Africains, et mon engagement pour des relations solides et respectueuses avec les États africains en tant que nations souveraines est ferme», a-t-il martelé.
Tout en rassurant les Africains sur l’engagement de son pays à continuer à œuvrer pour une immigration légale, il a annoncé que le Secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson entreprendra dans le mois de mars prochain, une longue tournée en Afrique.
La réaction du président en exercice de l’UA ne s’est pas fait attendre : «L’Afrique n’a pas encore fini de digérer les déclarations du président des États-Unis qui ont profondément choqué par les messages de mépris, de haine, de désir de marginalisation et d’exclusion de l’Afrique» a –t-il tenu fait savoir.
Il faut rappeler que le 11 janvier 2018, le président américain, recevant des sénateurs pour aborder la question de l’immigration dans son pays, avait traité Haïti, Salvador et certains pays africains de «pays de merde».

Yannick Kobo

 

Articles connexes

Leave a comment