Dans sa dernière livraison,  l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique a fait un dossier sur Guillaume Soro, ‘’la forteresse Soro’’,  dans lequel l’ancien leader estudiantin est dépeint sous toutes les coutures, de même que sa ‘’stratégie’’ politique est disséquée et ‘’mise à nu’’. Si, dans l’ensemble, l’on peut s’esbaudir de la qualité  du  travail d’investigation mené par le confrère, en revanche, il est regrettable que les auteurs dudit dossier tentent encore de coller à Guillaume Soro, l’image du ‘’rebelle’’ qu’il a été. Aussi, peut-on lire ce qui suit : ‘’Que pèse vraiment Guillaume Soro, militairement?’’ ou encore : ‘’Personne ne sait ce que feraient les Comzones si on leur demandait de choisir entre Soro et Ouattara ?’’. Ce sont des interrogations qui trahissent, de toute évidence, le subconscient  des auteurs du dossier. La Côte d’Ivoire n’est plus dans une logique de confrontations sept après la crise postélectorale. Elle est dans une quête de consolidation de sa jeune démocratie. C’est en cela que parler de ce que vaut militairement Guillaume Soro en Côte d’Ivoire à 3 ans de la présidentielle de 2020 semble inappropriée et déplacée.

Ils auraient voulu présenter le président de l’Assemblée nationale comme un personnage dangereux qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. Sinon, l’on comprend difficilement la pertinence de tels questionnements qui, pour le coup, deviennent tendancieux. Comme si Guillaume Soro n’avait pas tourné la page de la rébellion ou qu’il devrait être un éternel rebelle. Or, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il a amorcé un virage à 180 degrés et est désormais engagé sur le front de la réconciliation. Un chantier dans lequel il semble s’être investi, corps et biens. C’est un fait qui ne devrait pas être occulté. Jeune Afrique dont on sait les préventions contre  l’ancien Premier ministre d’Alassane Ouattara reste donc, apparemment, fidèle à sa logique : dézinguer Guillaume Soro! Ce dossier,  qui peut sembler,  à première vue,  innocent,  ne déroge pas à la règle. On peut le regretter.

Tassigny Auriol

Articles connexes

Leave a comment