Trois individus ont été interpellés ce mercredi 10 janvier 2018, par les forces de l’ordre burkinabè, dans le cadre des enquêtes de l’affaire Auguste Denise Barry.

Selon les premières informations, ces individus, tous des civils, auraient été payés pour effectuer des tâches, pour une supposée tentative de déstabilisation  du président Kaboré. Pour l’heure, aucun détail sur l’identité de ses personnes, n’a été donné au grand public.

Le jeudi 4 janvier dernier, le colonel Auguste Denise Barry, ex-ministre burkinabè de la sécurité, sous le régime Blaise Compaoré,  avait été interpellé par la gendarmerie nationale du Faso. Il a été,  par la suite,   mis sous mandat de dépôt  par le parquet militaire du Faso pour «complot et incitation à la commission d’actes contraires à la discipline et au pouvoir».

Georges Kouamé

Articles connexes

Leave a comment